Recovery - récupération des épaves d'avion - conseil et formation en aviation, urgence, gestion de crise

Air Safety Security Services

Air Safety Security Services

Recovery - récupération des épaves d'avion

 

La récupération des épaves d'avion

 

Après une sortie de piste ou un accident sur la piste, se pose le problème de l'évacuation de l'épave de l'avion.

Le facteur temps joue souvent, ici, un élément important dans les mesures à prendre pour libérer la piste, c'est à dire remettre la piste ou l'aéroport en opération normale.

 

 

 

Un mauvais exemple d'un levage effectué avec des ballons non appropriés! Un ballon de levage doit présenter une pression inférieure à 0.5 kg/cm2.

 

 

Les éléments qui jouent dans les prises de décisions sont indiqués dans le graphique ci-dessous. C'est un des moyens d'analyser le concept et de faire des choix adéquats et c'est la démarche que propose A3S:

 

 

Il paraît donc important de considérer l'amplitude des moyens engagés pour agir. En effet le matériel de récupération peut coûter fort cher, bien que l'expérience montre que l'amortissement de ce matériel peut se faire en 4 ou 5 interventions.

Dans les 5 groupes cités ci-dessus, la direction d'aéroport doit pouvoir être en mesure de fournir un chiffre montrant la limite horaire possible de blocage de la piste. Cette limite de temps dimensionnera donc les moyens et leur disponibilité.

 

Sur une plate forme avec une seule piste, ce chiffre devrait être calculé sur une base telle que:

 

• incidence directe: taxe d'atterrissage, facturation des agents handling, carburant, catering, etc.

• incidence indirecte: blocage des passagers et frais d'hôtel, non desserte des destinations, etc.

 

Dans le domaine de la récupération des épaves d'avions, c'est à dire dans le déblocage d'un aéroport consécutivement à une sortie de piste ou blocage de piste, nous devons parler de concept. Ce concept peut s'insérer dans des mesures prises par plusieurs aéroports qui se regroupent.

 

En plus de la compétence technique, A3S est à même de fournir au client les bases d'une réflexion de concept, de passer ensuite à la constitution d'un dossier et enfin mettre sur pied un système.

 

L'expérience montre, en effet, qu'il existe divers types d'incident justifiant l'intervention d'une équipe de récupération:

 

• avion sur la piste

• avion dans le terrain

• avion sur aéroport

• avion détruit

• avion récupérable

• avion irrécupérable mais encore entier

 

Chaque cas est différent, associé également au type d'avion et à son poids.

 

Dans le matériel utilisé pour la récupération d'avion, nous trouvons généralement:

 

grues, palans, spansets larges, tire-forts, manilles de diverses grandeurs, dynamomètres, pieux d'ancrage, marteaux piqueurs (pour enfoncer les pieux), ballons de levage, (compresseurs, pupitres de commande, tuyaux d'air comprimé), tripodes hydrauliques, remorques surbaissées, jeu de matelas, pneus, palettes en bois, plans des fuselages avec si possible emplacements prévus des coussins, câbles d'arrimages, station météo, élévateurs à fourche, tapis de stabilisation, éclairage et groupe électrogène, pelleteuses basses, plaques de désensablement américaines, treuils à main et treuils de fort capacité, poulies de renvoi, etc.

C'est évidemment le concept qui fixe l'emplacement de ce matériel, si ce matériel est permanent ou externe à l'aéroport et comment sa disponibilité peut s'obtenir, éventuellement par le biais de contrat, etc.

 

Les opérations pouvant prendre plusieurs heures, il est recommandé de prévoir une planification de la relève du personnel. 

Il est vivement recommandé que le levage et l'évacuation des épaves soit expliqué dans le manex de l'aéroport et que l'organigramme comporte un team de techniciens habilités à diriger techniquement la manoeuvre.

Le levage doit faire l'objet de la signature d'un contrat  définissant clairement les responsabilités en cas de dégâts subséquents.

 

 

Equipements

 

 

Ce véhicule avec une berce amovible permet d'emporter un tapis de 30 mètres ainsi que 9 unités de tapis plus petits. Le camion 8X8 est équipé de roues non jumelées pour lui donner des performances tous terrains.

 

Quelques cas typiques:

 

 

 

 

Sortie de piste sur aéroport de Zürich. L'avion a été tracté par deux treuils sur une rampe qui avait été stabilisée par tout venant. Temps pour réaliser l'opération environ 4 heures.

 

 

B-747 de la compagnie Garuda, complètement sorti de piste, temps pour dégager l'avion: 8 heures.

Matériel nécessaire: pelleteuses de petite dimension, nombreux mètres cubes de tout-venant, 2 treuils, câbles avec dynamomètres, tapis de roulage.

 

 

 

MD-80 avec roue de proue rétractée: levage avec un ballon de levage, extraction de la roue et évacuation de l'avion. Par mesure de précaution et pour parer à toute surprise, un chariot avait été amené pour déposer le nez du fuselage sur le plateau rotatif (ce qui ne fut pas nécessaire). Temps pour évacuer la piste, 2 heures et demie.

 

Exercices et matériels

 

 

 

Soulèvement de l'avion avec des ballons de levage.

 

 

L'avion soulevé est surveillé par un fil à plomb et une mire de telle façon que les mouvements de l'appareil soient identifiés.

 

 

 

Autre exemple de levage d'avion avec des ballons de levage.

 

 




18/10/2012

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 598 autres membres