Centre de renseignement et information compagnie - CRIC - Centre de commandement compagnie - CCC Airport Family Center - conseil et formation en aviation, urgence, gestion de crise

Air Safety Security Services

Air Safety Security Services

Centre de renseignement et information compagnie - CRIC - Centre de commandement compagnie - CCC Airport Family Center

 

Centre de renseignement et information compagnie - CRIC

Centre de commandement compagnie - CCC Airport Family Center

 

G1 sur le dos.jpg

Situation initiale

Le vol qui devait arriver est annoncé retardé, puis annulé. les personnes qui attendaient au niveau des arrivées commencent à s'inquiéter, interpellent les représentants uniformés de l'aéroport, de la compagnie aérienne.

Aucun réponse, la colère commence à gronder, les interpellations sont de plus en plus vives, l'ensemble de l'aéroport, du terminal est en ébulliution. Les scènes sont photographiées ou filmées par les gens. A l'absence de renseignement la presse télévisée se fait l'écho d'un problème, d'un accident...

 

L'intervention

Sur les lieux de l'accident les services s'activent. Dispersent les blessés sur les divers hôpitaux, rapidement.

 

Le problème

La pression grandissante de la presse, de l'opinion publique, de la politique aussi, est surtout exercée par les familles et proches qui veulent savoir ce qui est arrivé et où se trouve leurs proches et amis.

Les responsables de la compagnie, les autorités de l'aéroport tentent de rassurer, de minimiser, de gagner du temps, pourtant sur les réseaux sociaux, sur les TV les gens voient qu'on leur raconte des "carabistouilles", qu'on les mène en bateau...

De plus,

la présence des corps inertes dans une morgue temporaire improvisée ne permet pas une identification rapide des personne décédées.

A l'hôpital, les blessés, mélangés avec les patients, sont dispersés dans les diverses unités de soin de l'hôpital.

Les bagages parfois extraits des décombres ne trouvent pas preneur et sont dispersés et brûlés.

 

La solution

Nous préconisons une solution qui est déjà en vigueur dans plusieurs pays, bien que souvent mal entraînée, ou mal préparée ou conçue pour répondre au problème:

 

 

Le Centre de renseignement et d'information compagnie.

Il s'agit d'une entité mise sur pied le plus vitre possible à l'aéroport concerné mais parfois aussi à l'aéroport de départ.

 

 

Missions globales du CRIC:

• disposer de la liste des passagers

• recevoir les appels téléphoniques, des courriels, des familles et proches

• recevoir du lieu du crash la liste des passagers sauvés, recueillis, non pas par le nom mais par un numéro!

• suivre le passager (survivant indemne, blessé, décédé) en sachant où il se trouve

• chercher et obtenir tous les documents destinés à l'identification des passagers.

• associer dès que c'est possible le nom au numéro de la fiche de patient

• transmettre au groupe (police judiciaire) de suivi des cas, les fiches de renseignement des passagers

• rassembler les attendants, leur procurer du réconfort

• réunit les attendants avec les survivants indemnes

• informer régulièrement les attendants et les familles

 

 

Le moyen, fil conducteur:

la fiche de patient. La première identification du passager se fait par un numéro

 

etiquette METTAG063.jpg
  
Avantage de cette fiche METTAG: le numéro de patient, la couleur de triage , l'inconvénient: l'irréversibilité du triage.

 

Il existe aujourd'hui un moyen plus moderne et mieux adapté aux compétences diverses de tous les membres de la chaîne du sauvetage:

 

La fiche de patient cruciform ©

 

cruciformerouge.jpg fiche cruciform 2.jpgfiche cruciforme.jpg

La fiche Cruciforme est stockée sur le rouge, l'urgence absolue, ensuite le sapeur, le secouriste choisi le panneau adéquat. Ici encore le numéro est le premier point à transmettre au CRIC.

 

Le CRIC doit être géré sur une période de plusieurs jours et un système de relève est surveillé par un détachement de RH qui surveille la totalité de l'opération.

 

Qui peut assurer la formation des membres du CRIC ?

A3S est à même de créer, de former, d'exercer les volontaires qui forment le personnel du CRIC.

On doit compter un effectif d'au moins 200 à 300 personnes, volontaires, dûment formées et instruites provenant des sociétés de l'aéroport, de la protection civile, etc.

 

Le complément du CRIC, est le CCC:

 

Un Centre de Commandement Compagnie

 

La compagnie à qui appartient l'appareil accidenté est souvent pas "domiciliée" sur l'aéroport et est pourvue de peu de personnel. Pourtant de nombreuses tâches lui sont demandées:

• représenter le compagnie au centre de crise de l'aéroport

• assurer la liaison avec la maison mère et le centre de crise de la compagnie

• assurer la fourniture de la liste des passagers

• assurer une permanence d'accueil des représentant des assurances

• répondre aux sollicitations des autorités locales, police, etc.

• fournir une assistance aux services d'intervention sur les lieux de l'accident

 

installation salle CCC.jpg

Exemple d'une salle CCC

 

Arguments:

Le montage et l'armement d'un CRIC-CCC doit se réaliser sur l'aéroport (les aéroports) touché(s) par l'accident. Il est évident que l'organisation doit être prête en permanence et les liaisons préparée au travers d'un document (classeur rouge).

 

 

-> A3S est à même de vous conseiller, de concevoir, préparer et monter une organisation CRIC-CCC avec des ressources de faible importance en regard au bénéfice d'une telle organisation.

 

-> A3S est prête pour former des formateurs CRIC.

 

-> A3S est prêt à conduire des exercices de simulation pour l'ensemble des membres du CRIC-CCC.

 


 

 

Formulaire de contact pour demander des renseignements, une assistance:

 

 


 

 

Séquence 2.jpg 

 



19/08/2014

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 598 autres membres